The National Museum of Emerging Science and Innovation


Miraikan isn’t the name of a new Pokémon, it’s the name of the National Museum of Emerging Science and Innovation (“Nippon Kagaku Mirai-Kan”, or “Miraikan”), and it’s located on the artificial island of Odaiba, in Tokyo’s bay !
Miraikan #1

Opened in 2001 and accessible in 15 mns by the Yurikamome line from downtown Tokyo, it allows you to discover a wide array of exhibitions bringing technology to life in all its forms. Once we’ve stepped through the gates, we’ve been struck by the size of the huge entrance hall of the museum, few floors high, connected by escalators. Passing through a small corridor on our left filled with coin lockers, we emerge on a room no less gigantic, where sits a huge planetary globe covered with screens and which display informations on the climate, the temperature of the oceans, etc. dynamically !
As former US president Barack Obama said during a visit in 2014 : “As far as I know, we don’t have one of those cool globes…”. On the ground, a few benches require you to lie down (after having removed your shoes) in order to consult pivot-mounted touch screens, to discover different data concerning our planet. An ultra futuristic beginning that sets the tone.
Miraikan #2

On the second floor, we arrive in time for the demonstration of the robot Asimo ! A crowd gathered around the space provided, and the little android created by Honda walks in front of us, hops around, kicks a ball, before singing a little farewell song and going back to his cabin. It's quite a sight ! On the same floor, several exhibitions showcase the senses, either via a spatial location facility, or an exhibition devoted to optical illusions. Other androids are also present.
Miraikan #3

Less impressive than Asimo, they are nevertheless interesting to observe. We walk to the upper floor via a long footbridge that turns and rises around the globe quoted earlier, for a rather incredible view. Here, most of the floor is devoted to space exploration, including the reproduction of a residential area on the International Space Station. You can spend a good deal of time reading and observing everything : it seems that the museum is keen to make everything as accessible and playful as possible.
On the top floor of the museum is located a planetarium where it is possible to watch a 3D film: "the man from the 9 dimensions". Directed by Takashi Shimizu, director of "The Grudge", the short film talks about a man traveling between dimensions to explain about the theories of modern physics. The 3D effects are quite surprising and invade the planetarium, it’s to be seen.
Miraikan #4

We conclude our visit with the museum’s shop. It may seem anecdotal, and yet ! This store is just amazing! You can find an incredible amount of scientific gadgets, posters, puzzles, souvenirs, and even tardigrade plush toys ! If you ever get the chance to visit the Miraikan, do not miss this shop, it would be a shame ! Robots, gigantic planetary globes, 3D cinema in a planetarium, and tardigrade plush toys ! How could it get any better ? 

VERSION FRANCAISE


Le Miraikan, ce n’est pas un nouveau Pokémon, il s’agit du Musée national des sciences émergentes et de l’innovation (“Nippon Kagaku Mirai-Kan”, ou “Miraikan” pour faire plus court), et il se trouve sur l’île artificielle d’Odaiba, dans la baie de Tokyo ! Ouvert en 2001 et accessible en 15 mns via la ligne Yurikamome depuis le centre de Tokyo, il permet de découvrir de nombreuses expositions mettant à l’honneur la technologie sous toutes ses formes.
Une fois la porte franchie, on a été tout de suite surpris par le hall d’entrée immense du musée, haut de plusieurs étages, desservis par de nombreux escalators. En passant par un petit couloir rempli de coin lockers à notre gauche, nous débouchons sur une salle pas moins gigantesque, où trône un énorme globe planétaire recouvert d’écrans, et qui affichent des informations sur le climat, la température des océans, etc. Le tout de façon dynamique !
Comme l’a dit l’ex président Américain Barack Obama lors d’une visite en 2014 : “As far as I know, we don’t have one of those cool globes…” (d’autant que je le sache, nous n’avons pas de globes aussi cool…”). Au sol, quelques banquettes nécessitent de s’allonger (après avoir retiré ses chaussures) afin de consulter des écrans tactiles montés sur pivot, et permettant de découvrir différentes données concernant notre planète. Une entrée en matière ultra futuriste qui donne bien le ton.
En montant au premier étage, nous arrivons pile à temps pour la démonstration du robot Asimo ! Une foule s’est réunie autour de l’espace prévu, et le petit androïde créé par Honda se promène devant nous, saute à cloche pied, frappe dans un ballon, avant de nous chanter une petite chanson d’adieu et de retourner dans sa cabine.
C’est vraiment un moment à ne pas manquer ! Au même étage, plusieurs expositions mettent à l’honneur les sens, que ce soit via une installation de localisation spatiale, ou encore une exposition consacrée aux illusions d’optiques. D’autres androïdes sont également présents. Moins impressionnants qu’Asimo, ils n’en demeurent pas moins intéressants à observer.
On monte à l’étage supérieur via une longue passerelle qui tourne et s’élève autour du globe cité plus tôt, pour une vue assez incroyable. Ici, la majeure partie de l’étage est consacré à l’exploration spatiale, avec notamment la reproduction d’un quartier d’habitation de la station spatiale internationale. Il y a de quoi passer un bon bout de temps à tout lire et à tout observer, sachant que le musée semble mettre un point d’honneur à tout rendre le plus accessible et ludique possible. Le dernier étage du musée est quand à lui consacré à un planétarium où il est possible d’aller voir un film en 3D : “the man from the 9 dimensions”. Réalisé par Takashi Shimizu, le réalisateur de “The Grudge”, le court-métrage parle d’un homme voyageant entre les dimensions pour mieux nous expliquer les théories de physique moderne.
Les effets de 3D sont assez surprenants et envahissent le planétarium, à voir donc. Nous concluons notre visite par le magasin du musée. Ca peut sembler anecdotique, et pourtant ! Ce magasin est juste incroyable ! On peut y trouver une quantité incroyable de gadgets scientifiques, de posters, de casse-têtes, de souvenirs, et mêmes des peluches de tardigrade ! Si vous avez un jour la chance d’aller visiter le Miraikan, ne manquez surtout pas cette boutique, ce serait dommage. Bilan de la journée : des robots, des globes planétaires gigantesques, du cinéma 3D en planétarium, et des peluches de tardigrade !
Quoi demander de mieux ?
Nozman, Lilly & Pikup
https://www.youtube.com/DrNozman

Video on Optical effects (In french) :
https://www.youtube.com/watch?v=o6oxs_Dv7D8


Dr Nozman & Lilly